un shopping très mouvementé

reine du shopping ? pff !

Celles et ceux qui me suivent le savent déjà, le shopping et moi on n’est pas copain. Les fashions-girls prennent plaisir à faire du lèche-vitrine alors que moi j’préfèrerai lécher une bonne glace à la fraise mais là il y avait urgence car je devais trouver la paire de chaussures roses (pour une fois que je savais ce que je voulais !).
Je m’attelais donc à la tâche et partais pour une nouvelle aventure que j’appellerais: chaussures à son pied.
Rhoooo, évidemment J’entends par là d’une paire de chaussures qui m’irait comme un gant et non pas d’un mec qui me collerait aux basques!

Pour cette folle aventure je prenais donc toute la journée, en me disant  » au moins ma cocotte, si en une journée tu n’as pas réussi à trouver les shoes de tes rêves, alors là c’est grave ! » Et bien croyez- le ou non je n’ai rien trouvé ! Aucuns vrais coups de cœur rose.
Et pourtant que d’efforts ! J’avais pris mon courage à deux mains j pour affronter la foule, le piétinement qui ferait bobo aux pieds, les essayages en n’en plus finir, la chaleur enfin bref tout ce que je n’aime pas et qu’en temps normal j’évite soigneusement.

L’aventure commençait donc avant-hier matin, direction la grande zone commerciale la Garde, oui là où on peut trouver pleins de magasins de chaussures, là où il y a quelques mois de ça j’avais découvert un magasin qui vendait des chaussures venu du monde entier plutôt jolies et surtout à des prix raisonnables. C’est donc en toute logique que je me dirigeais en premier vers celui-ci.

un superbe soleil , un beau ciel bleu une température ne dépassant pas les 22 °C, ne présageait en rien qu’une mauvaise nouvelle pouvait se profiler à l’horizon. Alors quelle ne fut pas ma suprise qand je me suis retrouvé devant une porte close ! En effet le dit-magasin à fermé définitivement depuis le 12 du mois dernier… Mrd…ça commence bien ! Je décide donc d’aller grignoter un morceau avant de reprendre ma quête. Direction le Mac’Do. Oui je sais j’aurai pu choisir mieux mais dans les environs il n’y a pas grand-chose à moins d’y mettre le prix mais là faut que je choisisse c’est soit je paye un resto soit je mange rapidos et à petit prix.
12h30, je sors de table. Je n’ai pas envie de traîner et de plus le ciel se voile et le vent commence à se lever
13h00 j’arrive devant le 2ème magasin de ma liste, oups, fermé ; Il n’ouvre qu’à 14h00. Grrr ! Ça commence à bien faire ! 1 heure à attendre !!! Je décide donc d’aller à Tati, je ne connais pas, ça tombe bien, ça va me permettre de le découvrir. Waouh qu’est ce que c’est grand, des vêtements au rez-de-chaussée, des cosmétiques et de la déco en passant par l’électroménager à l’étage. C’est vraiment le top. Là pour le coup je ne regrette pas d’y avoir mis les pieds, sauf qu’en parlant de pieds, ils commencent à me faire mal.
14h30, je retourne au magasin de chaussures. Je fais le tour des rayons sans coup de cœur, sans rien du tout d’ailleurs, tout est terne. Je pars et décide de faire les autres. Et 1 et 2 et 3 et 4 magasins !!! Bon récapitulons : il y a des chaussures dans les tons roses MAIS elles ont des talons aiguilles très haut donc pas pour moi, il y a une paire à talon compensé dans les tons roses foncés je dirais même très foncé mais qui correspond approximativement à ce que je recherche, je les essaye, ouai pas mal, elles me font un joli pied, elles sont confortables, je regarde donc le prix, oups 50 euros la paire de godasses ! Mrd, mrd, et remrd !!! Je vais donc dans le dernier magasin de ma liste, je suis attiré par une paire de chaussures d’un joli gris perle, le prix n’est pas excessif sauf que là il n’y a plus ma pointure. Bon je me dirige vers celles à la mode, donc moins conventionnelles, elles sont noires certes mais certaines attirent mon œil de ringarde-girl, j’en essaye quelques unes, oh pour sûr elles me plaisent et même beaucoup d’ailleurs, bon ok la paire que j’ai vu on pourrait très fortement les trouver dans un magasin de vêtements gothiques, mais c’est tout à fait le genre que je pourrais porter sans problème sauf que je me sens pas très à l’aise dedans. J’ai un peu peur de ne pas pouvoir les supporter longtemps, je préfère donc laisser tomber et me redirige vers le rayon du classique où j’en trouve une qui me va, où je suis confortable, où le prix ne va pas plus loin de 30 euros mais…noires.
Tant pis je n’ai pas le choix, je les prend.
Je sors du magasin, j’ai loupé le bus de 18h25, je suis obligé d’attendre jusqu’à 19h50 pour le prochain. Il n’y a plus de soleil, le vent souffle assez fort, je me gèle, je n’ai pas de petite veste avec moi pour me couvrir, je dois rentrer donc dans le premier magasin venu pour acheter un petit gilet euh….ben noir. Et hop 20 euros en plus !!!

Qu’est ce que j’en pense de cette journée shopping ? Pas terrible, comme toutes les autres fois en général. Des sous de dépensé pour en revenir au même : des chaussures noires ! vous comprenez donc maintenant aisément pourquoi moi et le shopping on est vraiment pas copain !

à + petit journal et pitou-pitou à tous ceux et toutes celles qui m’ont lu.

Publicités
Cet article, publié dans L 'humeur du moment, Moi la brioche ambulante, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour un shopping très mouvementé

  1. effectivement je comprend pourquoi tu n’es pas copine avec le shopping !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s