Marseille, qu’es tu devenue ?

Fut un temps où Marseille était une ville comme une autre, où les fashions-girls passionnées par la mode  pouvait déambulaient sur la Cannebière et la zone piétonne sans s’inquiéter de savoir si on leur volerait leurs colliers ou leurs sacs. Il fut un temps où à Marseille, on pouvait partager une bière avec  ceux qui écoutaient la même musique que vous, où le soleil  nous faisait oublier tout nos soucis et où  les nuits blanches étaient monnaie courante.
Les années 80, l’O.M est au meilleur de sa forme et les concerts sont au rendez-vous, je ne me suis jamais fait agressée dans les couloirs du métro, jamais on a été embêté dans le quartier de la Plaine, lieu où se trouvait notre café-concert favori, café-concert dans lesquel d’ailleurs les potes faisaient hurler leur guitares.
Les quartiers nord, bien qu’ayant déjà une réputation assez malsaine, n’avait pas encore atteint leur taux de criminalité.

Alors que s’est-il passé ? Pourquoi aujourd’hui on a une recrudescence de haine, de crime et de racisme ?

Avant j’avais envie d’y vivre, aujourd’hui je n’ose même plus y mettre les pieds. Les gens ont peur, peur de sortir, peur de tomber sur des petits c…s sans scrupules, prêt à tabasser pour quelques cts ou un blouson. 


Le gouvernement me fait bien rire quand ils disents qu’ils vont mettre tout en oeuvre pour arrêter ce massacre qui gangrène chaque jour un peu plus cette ville.
Tranquillement assis sur leur siège de cuir, les pieds dans leurs petits souliers, devant une table en bois massif, ils discutent, discutent, discutent…Et pendant tout ce temps là, ce sont des jeunes, des vieux qui vivent dans la misère et l’angoisse de la rue.
Non ce n’est pas dans les bureaux qu’on traite ce genre de problème, c’est sur le terrain. C’est rentrer dans ces cités, c’est se faire caillasser, insulter et cracher dessus. C’est recevoir en pleine figure toute la misère et la médiocrité du monde qu’on peut essayer de combattre et pourquoi pas trouver la solution qui amènera Marseille à des jours meilleurs. Mais vous Messieurs du gouvernement, êtes vous prêt à venir dans ces quartiers, à prendre le risque de vous prendre une ballade perdue…j’en doute.

Oui je sais, vous avez mis en place des coups de filet, mais savez-vous que la police manque de moyen ; savez-vous que les dealers deviennent de plus en plus intelligents !
A quoi bon se faire prendre ! Autant livrer chez l’habitant, c’est tellement plus incognito et pratique de surcroît !
Ah bon c’est vrai ce qu’on dit, la cité Yan Piat serait devenue plus tranquille, hum…pas si sur que ça.

 Alors à quand le prochain crime, dans 1 heure ? 1/2 heure ? 10 mn ? ou PAN ça y est il y a un cadavre sur le carreaux ?

 PAN PAN PAN !!! trois balles….

Image du milieu : Désolation de Alexiuss

Publicités
Cet article, publié dans L 'humeur du moment, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Marseille, qu’es tu devenue ?

  1. ton texte est dur mais tellement vrais. tu es en plein dedans.
    bise

  2. bulle12 dit :

    oui malheureusement, j’espère qu’un jour ça ira mieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s