le livre « Tous à poil » , pour ou contre ?

L’Education Nationale sous le joug de la sacro-sainte laïcité, unique religion des têtes bien pensantes de l’Etat,  voulait donner le La sur les valeurs familiales en introduisant dans son programme l’ABCD de l’égalité, le livre «Tous à poil » de Claire Franek et Marc Daniau, mais bousculer l’éducation donnée par de nombreux parents en utilisant comme outil pédagogique un livre affichant la nudité de chacun peut être perçu comme un viol intime d’où la polémique faite autour de ce livre.
En effet, bien que ça ne soit pas de photos choquantes puisque sous forme de bande déssinée muette, il va tout de même sans dire que les dessins représentatifs du NU absolu affichent des personnages que l’on peut qualifier de proches tel que la mamie au corps décrépit ou bien encore les parents dont l’image symbole de la pudeur devient celui de l’immoralité. Rappelons-le on nous a toujours dit que se déshabiller devant un enfant était mal car qualifié d’exhibitionnisme. On pourrait donc penser dans un esprit de confusion que ça serait là une contradiction.

 Certes l’inhibition du corps de chacun est un choix judicieux des auteurs qui à travers ce livre ont voulu démontrer que l’on peut être gros, mince, vieux, chômeur ou actif, on a tous les mêmes attributs soit des nénés et une foufoune pour les filles et un zizi pour les garçons. Mais faut-il pour autant le mettre obligatoirement sous le nez des élèves qui pourraient au final n’être que déstabiliser sur le bien fondé de l’éducation parentale ?
Effectivement quoi de plus naturel pour un garçon de s’exlamer « Chouette, j’vais pouvoir mater les gonzesses à poil à l’école, ça sera mon Play-Boy à moi » ou bien encore « Regarde maman les filles à poil, t’as vu celle-là a de gros tétés ! » et vous décontenancée et gênée, que pouvez vous dire face à ça puisque de toute manière il vous répondra que ça fait partie de son éducation scolaire.

La question que l’on pourrait se poser est : Qui tient le rôle éducatif dans la sexualité d’un enfant, les parents ou l’Education Nationale ?
Il serait tout à fait logique pour ce sujet aussi intime soit-il, que ce soit aux parents d’être libre de choisir de parler sexualité avec leurs enfants ou pas. Car ne nous voilons pas la face, tôt ou tard ce livre nous fera abordé inévitablement ce sujet. Or, dans ce cas précis, l’inconvénient majeur de l’Education Nationale est que dans un soucis de développement psychosexuel de l’enfant à oublier que la France est multi-ethnique et que si certaines familles ont un esprit ouvert voir libéral, dans d’autres la sexualité est un sujet tabou. Par conséquent ce livre qui au départ se veut utile pour certains parents qui ne savent pas comment aborder la sexualité ou la frustration d’une plastique imparfaite avec leur progéniture, peut être considéré comme une incitation à la débauche et notre société occidentale dite « moderne » serait vu comme dégradante.

 Pour ma part, je dirais qu’il y a deux poids deux mesures, d’un côté il est quasi important qu’on aborde le sujet de la sexualité à l’école mais sans pour autant mettre obligatoirement ce genre de livre que je qualifierai d’impudique entre leur main  puisqu’en premier lieu « la pudeur, c’est le respect de l’enfant *» et que dans ce cas –ci cette pudeur est bafouée.
En ce qui me concerne par exemple, je n’ai pas attendu après l’Etat pour aborder le thème de la sexualité avec mon gamin. Mais étant pudique et en tant que femme il n’est pas toujours facile d’expliquer à son garçon ce genre de truc car on se sent vite gênée. Je lui avais donc acheté « Le guide du zizi sexuel » de Titeuf. Je sais que grâce à cette bande dessinée il a apprit beaucoup de choses mais je sais aussi que lorsqu’il me posait certaines questions auxquels je ne p ouvais répondre parce qu’anatomiquement je ne suis pas un homme, je l’orientais vers mon père ou vers mon ex-compagnon.

Pour conclure, Je crois qu’en tant que parent il est nécessaire de parler de sexualité avec son enfant mais je pense aussi que desfois une aide extérieure comme l’école, maison de la jeunesse…peut être bénéfique dans son développement  à une condition qu’on l’aborde avec pudeur et non en montrant des livres où hommes et femmes se mettent à poil même si au départ celui-ci démontrait en quelque sorte que filles ou garçons, maîtresse ou policier, blancs ou blacks on a tous un trou du KU et par conséquent on est tous égaux !
Mais ce n’est que mon opinion, libre à chacun de voir les choses !

 

 

 

 

* « La pudeur, c’est le respect de l’enfant. Elles consiste à ne pas brûler les étapes et à éviter tout exhibitionnisme. C’est une limite qui concerne tout autant le corps que l’expression des sentiments. En évitant de réduire la sexualité au sexe, la pudeur lie les émois du corps aux sentiments et aux joies du coeur, à tout ce qui ouvre l’enfant au monde qui l’entoure et qui lui donne vraiment le sentiment d’exister ». – Dr J.P Boyer, psychanalyste, in Nos enfants et la sexualité, Maryse Damiens et Gisèle Ginsberg. Editions Pocket.

Publicités
Cet article, publié dans P'tites boulettes et réflexions, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour le livre « Tous à poil » , pour ou contre ?

  1. Chloé dit :

    Difficile de savoir quoi en penser ! Je crois qu’il faut faire confiance aux enseignants mais s’assurer que les petits comprennent bien toutes les idées qui leur sont exposées. Il y a des choses qu’un enfant n’a pas besoin de savoir à 5 ans…

    • bulle12 dit :

      Je pense aussi qu’à 5 ans c’est trop tôt p our eux, mais je me mets aussi à la place des familles où la religon domine (je pense notamment aux musulmans) dont le sujet reste tabou et qui risqueraient d’être choqués par ce livre et puis pas tout le monde pratique le nudisme donc là aussi ça risque de coincer. Je suis pour l’ABCD de l’égalité mais là j’avoue que ce livre est assez particulier même si l’idée de départ est bonne (gros, mince, grand, petit on est tous pareil).

  2. Ping : Mon blog est Lifestyle | la bulle des machins choses

  3. Ping : Bilan du mois de février | la bulle des machins choses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s