J’ai retestée la « fête des voisins »

fete-des-voisins-ordures

Cette année j’ai voulu retestée la « fête des voisins », je me suis dit avec un peu de chance il y aurait un peu plus d’animation et la convivialité serait au rendez-vous et puis le fait de rencontrer éventuellement des gens qui à quelque chose près ont le même age que moi peut être intéressant.
Donc pour faire tout bien, en bonne voisine j’ai préparé des muffins aux bananes en prenant soin de bien les emballer afin qu’ils n’arrivent pas en miettes au lieu-dit. Je m’en vais donc mon petit paquet à la main, toute contente de participer à une fête de quartier mais en même temps un peu nerveuse, c’est que la première fois ça n’avait pas été terrible . Mais malgré tout je prend mon courage à 2 mains et me dit qu’après je ne vais ni a un défilé de mode ni au festival de Cannes, que ce sont des gens comme vous et moi qui ont tout comme moi envie de passer un bon moment.

Bon j’arrive à proximité de l’endroit où à lieu la fête, mouai…j’entend pas grand chose, pas de musique, pas de rire d’enfants…Ca y est j’y suis, whaouw là c’est le choc intersidéral ! 8 personnes !!! Un peu curieuse je regarde la table, oui il n’y avait qu’une seule…hum, on peut pas dire qu’il y est grand chose à se mettre sous la dent, très peu de denrées alimentaires mais beaucoup d’alcool. Du jus de fruit, coca ah ben non y a pas ! Bon je m’avance et me présente (miracle !), d’abord certaines personnes me disent bonjour mais un peu froidement, enfin c’est ce qu’il me semble. Puis je vois une vieille dame, sa tête me dit quelque chose. Je vais vers elle. Oui on se connaît, c’est elle qui ballade son petit chien et habite le bâtiment en face, je reste donc avec elle et papote.

20h30, oulà il n’y a toujours pas foule mais j’ai droit à un shewpes, ça y est quelqu’un a pensé enfin aux boissons non alcoolisées. Des jeunes de 20 ans viennent faire un tour, seulement vu l’ambiance ils décident de ne pas s’attarder ce qui fort dômmage car ils apportaient un peu de fraîcheur dans cette fête à mon goût un peu tristounette. 21h00, il fait frais et il fait nuit, manque de bol il n’y a pas de lampadaire et la mairie n’a pas voulu que les organisateurs utilisent un branchement electrique, donc aucune lumière ! La fraîcheur plus la nuit font que je préfère rentré chez moi (à noter que j’avais mis une veste genre teedy bien chaude). Je revenais donc à la maison à 21h30 un peu mitigée par cette soirée.
Je suis assez perplexe par cet évènement qui au final a été un flop, quand je pense que dans notre cité on est environ 120 et qu’aux Plantades il y en a 40, ça aurait dû faire 160, en admettant que pas tout le monde viennent, on aurait pu au moins s’attendre à 20 à 30 personnes, non ? Donc là se retrouvé à 8 ben c’est fort peu.

Conclusion
Je n’ai pas fait de réelles connaissances, je me suis presque fait ch…, seul point positif : mes muffins aux bananes ont fait fureur ! (yes), deuxième point à ne pas négliger :  on ne  pourra pas dire que je suis quelqu’un d’associale car oui j’ai fait l’effort d’aller vers les autres NA ! 🙂

A + petit journal et pitou pitou à tout ceux et celles qui m’ont lu

Publicités
Cet article, publié dans L 'humeur du moment, Moi la brioche ambulante, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour J’ai retestée la « fête des voisins »

  1. Pimpf dit :

    Bravo en tout cas il est vrai que ça doit être plus facile sur les plus petits immeubles ou les résidents se côtoient forcément plus souvent (à condition qu’il n’y ai pas guerre entre certains voisins) je ne pense pas qu’on puisse s’ entendre avec tout le monde mais que chaxun reste courtois, poli et respectueux ça devrait normalement pouvoir se faire. Le concept a quand même tendance à s’ essouffler ces dernières années avec de moins de participants un peu partout

    • bulle12 dit :

      merci.
      Je pense qu’effectivement la fête à moins d’impact qu’à ses débuts, ce qui est fort dômmage car c’est justement en tissant des liens qu’on peut s’entraider et pourquoi pas faire des activités ensemble. J’ai l’impression que la mentalité en France c’est du chacun pour soi à moins que ça ne soit que dans le sud, c’est dômmage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s